"Les gens dans l'enveloppe" d'Isabelle Monnin

Publié le par Nathalie

"Les gens dans l'enveloppe" d'Isabelle Monnin

Cadeau de Noël trouvé dans mes petits souliers, sous le sapin, "Les gens dans l'enveloppe" est un livre dont j'avais entendu parler il y a quelques mois, sans trouver le temps d'aller l'acheter. J'avais lu un article sur ce OLNI (Objet Livresque Non Identifié) qui mêle fiction et réalité dans deux parties distinctes, et qui est accompagné par un CD d'Alex Beaupain regroupant les musiques du livre.

4ème de couv' : "En juin 2012, j'achète sur Internet un lot de 250 photographies. Dans l'enveloppe il y a des gens. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Les gens dans l'enveloppe, un roman, une enquête, des chansons."

L'idée d'Isabelle Monnin d'inventer un court roman d'environ 190 pages à partir d'un lot de vieilles photographies acheté sur la Toile est totalement originale. En observant les personnages présents sur les clichés, les décors, elle leur a imaginé un nom, une vie, une histoire. Et puis, forcément, pleine de curiosité pour ces personnages avec lesquels elle a vécu jour et nuit pendant de longs mois, Isabelle Monnin a voulu connaître la vérité sur "ses" gens. Qui étaient-ils vraiment ? Y avait-il un lien entre la réalité et la fiction ? Alors, l'auteure est partie en quête de cette famille immortalisée sur papier glacé dont elle nous parle dans une enquête de presque 200 pages. Grâce à Internet et à une association de préservation de la mémoire locale, elle a pu remonter la trace et rencontrer les vrais gens. Et là, on plonge dans l'émotion de voir qu'il y a un lien, même minime, entre ce qu'a imaginé la romancière et la réalité, comme si à travers l'image, le vécu des gens avait pu transparaître et inspirer la plume d'Isabelle Monnin.

Avec un style poétique et empli d'émotions, l'auteure sait à la fois narrer une histoire imaginaire forte et raconter une enquête journalistique prenante et émouvante qui l'entraîne sur les traces de son propre passé puisque la famille de l'enveloppe est originaire du Doubs, comme la sienne.

Voici un bel ouvrage original qui surprend le lecteur.

Note : 3,75/5

Passage choisi : "Les gens sont des histoires, tu les inventes, ils vivent plus que vrais. Les gens sont une silhouette sur une photo et toute la vie ils sont un pull rayé, un tableau au-dessus de la cheminée, un clocher bande claire, des lunettes fumées, un poulet rôti et des coupes fières. Les gens sont des dates, tu les notes scrupuleusement, des maisons, tu les visites, un bord de rivière, un plat préféré, des cicatrices que rien ne soigne, tu souffles doucement dessus. Les gens sont maintenant des chansons, tu les écoutes et si tu pleures un peu, tu as raison."

Publié dans DIVERS

Commenter cet article