"La vie est facile, ne t'inquiète pas" de Agnès Martin-Lugand

Publié le par Nathalie

"La vie est facile, ne t'inquiète pas" de Agnès Martin-Lugand

Après avoir lu "Les gens heureux lisent et boivent du café" (ici), en 2014, et "Entre mes mains le bonheur se faufile" (), en 2015, je viens de terminer "La vie est facile, ne t'inquiète pas", 3ème roman d'Agnès Martin-Lugand et suite des "Gens...".

4ème de couv' : "Rentrée d'Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux "Gens heureux lisent et boivent du café", son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé. Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?"

Retrouver Diane (et Félix) deux ans après les avoir quittés, quelle joie !! Comme l'impression de retomber par hasard sur une vieille amie qui vous raconterait les mois passés devant une tasse de bon thé bien fumant (Et oui, moi je lis en buvant du thé, mais cela ne m'empêche pas d'être heureuse !!!).

Après avoir repris goût à la vie grâce à L'Irlande et à Edward, Diane, de retour à Paris, se consacre dorénavant à son café. Félix, quant à lui, cherche à la caser à tout prix, mais aucun prétendant ne trouve grâce aux yeux de la jeune veuve, jusqu'au jour où Olivier pousse la porte des Gens... Je m'arrête là dans le déroulé de l'histoire car sinon vous allez m'en vouloir si je dévoile les rebondissements qui vont inévitablement suivre...

J'ai légèrement préféré "Les gens...", mais sa suite est vraiment faite dans la même trame et écrite avec la même fluidité et le même humour. On est ému par Diane, on la trouve, tour à tour, vibrante et prête à embrasser la vie, puis chancelante et pleine de doutes. Félix est toujours un personnage haut en couleurs même s'il n'est pas très présent dans une bonne partie du récit. Et puis, la fin qui le met un peu en lumière est savoureuse et pleine de piquant, au point que j'aimerais bien lire, un jour, un 3ème tome où il serait le personnage principal.

Au fil des pages, on passe du rire aux larmes, et on suit bien agréablement la nouvelle vie de Diane. Ce roman se lit facilement et donne envie de le terminer d'une traite car il y a une vraie intrigue amoureuse qui, même si on imagine aisément la fin, nous entraîne avec elle grâce au suspense habilement dosé par l'auteure.

Note : 3,75/5

Passage choisi : "La vie n'avait épargné personne à cette table (...). Et pourtant, chacun faisait en sorte de rebondir, de vivre avec, de se contenter de petits moments heureux; un mélange d'instinct de survie et de fatalité. Ils m'avaient accueillie avec mes casseroles, et continuaient à le faire. J'étais parmi eux et j'étais bien."

Publié dans Agnès Martin-Lugand

Commenter cet article