"L'Ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon

Publié le par Nathalie

"L'Ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon

Carlos Ruiz Zafón est un auteur espagnol qui vit à Los Angeles. L’Ombre du vent, son premier roman, a reçu le prix Planéta, celui du Meilleur Livre étranger pour la catégorie Roman, a été sélectionné pour le Fémina étranger et s’est vendu à plus de douze millions d’exemplaires dans le monde. Il fait partie d'une trilogie avec "Le Jeu de l'ange" et "Le Prisonnier du ciel" qui a pour particularité d'être lue dans l'ordre que l'on veut.

Cela faisait déjà plusieurs personnes, dont ma belle-fille, qui me parlaientt de cet ouvrage mais c'est un peu par hasard qu'il est arrivé entre mes mains. Je n'ai pas eu besoin d'aller visiter le "Cimetière des livres oubliés" pour le trouver ;-)

4ème de couv' :"1945. Barcelone se réveille après neuf années de guerre. Dans une ruelle étroite, deux silhouettes émergent du petit jour. Un père, libraire, et son fils de 10 ans s’en vont sacrifier à un rituel centenaire. Bientôt, le Cimetière des livres oubliés leur ouvrira ses portes. Parmi les fantômes et les rayonnages, le jeune Daniel choisira un volume, un seul. Ce sera L’Ombre du vent. Dès lors, la recherche de son auteur, Julián Carax, obsédera Daniel jusqu’à façonner le cours de son existence…"

Je ne sais pas trop comment expliquer le véritable coup de cœur que j'ai eu pour ce livre. J'ai accroché au style, aux personnages et à l'histoire dès les premières pages et j'ai eu beaucoup de mal à poser le livre pour vaquer aux tâches que mon quotidien rendait nécessaires. Le mélange ingénieux de réalisme, de fantastique, de romantisme... rend ce livre très prenant, très vivant. En plus, les personnages sont bien construits et attachants. Et, cerise sur le gâteau, le style de Zafon est très poétique, au point que j'ai vraiment apprécié ses longues descriptions alors que d'habitude j'y suis plutôt réticente. J'ai parfois eu l'impression d'être dans une histoire d'Edgar Allan Poe puisque Zafon flirte avantageusement avec l'univers fantastique. De plus, l'idée même de l'existence d'un "Cimetière des livres oubliés" est, forcément, pour une amatrice de lectures en tous genres, un rêve merveilleux. "L'Ombre du vent" se lit comme un feuilleton car les rebondissements sont nombreux et l'intrigue prenante.

Je vous conseille fortement ce livre car c'est une vraie lecture friandise dont on a envie de faire durer la dégustation au maximum.

Note :4,75/5

Passage choisi : "Rien ne marque autant un lecteur que le premier livre qui s'ouvre vraiment un chemin jusqu'à notre cœur. Ces premières images, l'écho de ces premiers mots que nous croyons avoir laissés derrière nous, nous accompagnent toute notre vie et sculptent dans notre mémoire un palais ou tôt ou tard - et peu importe le nombre de livres que nous lisons, combien d'univers nous découvrons-, nous reviendrons un jour."

Publié dans Carlos Ruiz Zafon

Commenter cet article

Velidhu - Que lire ? 19/09/2016 15:57

Je me souviens que j'avais aussi beaucoup aimé ce livre. L'ambiance surtout. Et pourtant c'est un vendeur dans un point presse qui me l'avait mis en main en me disant, s'il y en a un à lire c'est celui-là. Il avait raison :)

Nathalie 19/09/2016 17:23

Comme quoi un bon livre peut se cacher n'importe où... :-)