"La vengeance aux yeux noirs" de Lisa Gardner

Publié le par Nathalie

"La vengeance aux yeux noirs" de Lisa Gardner

Après "Le bleu de tes yeux" (ici), lu hier, me voici dans une version oculaire nettement plus sombre, tout comme le roman de Lisa Gardner que je viens d'achever, "La vengeance aux yeux noirs", paru en 2004 chez L'Archipel, en 2006 chez J'ai Lu et au Livre de Poche en juin 2015. Il s'agit du troisième tome d'une série, "FBI Profiler", qui met en scène Quincy Pierce (agent du FBI), Kimberly (sa fille) et Rainie (ex-flic devenue enquêtrice privée).

4ème de couv' : "Contrainte de démissionner de son poste de shérif-adjoint de Baskerville dans l’Oregon, Lorraine Conner – Rainie – a ouvert à Portland un cabinet d’enquêtes privées. Quand Pierce Quincy, l’un des meilleurs profilers du FBI, vient la trouver, Rainie a du mal à imaginer qu’il a vraiment besoin de son aide. La fille aînée de Pierce, Amanda, vient de mourir. Un an plus tôt elle a provoqué un accident de la route qui l’a laissée inconsciente, le cerveau gravement endommagé. Quincy a des doutes sur les causes de l’accident et refuse que l’affaire soit classée. Son intuition ne tarde pas à se confirmer. A peine Rainie a-t-elle pris l’affaire en main que quelqu’un se fait passer pour Quincy, s’en prend à ses proches et tente de faire retomber sur lui tous les soupçons. Pour celui qui a juré la perte de Quincy, la vengeance n’est pas un plat qui se mange froid, mais glacé…"

"Noir, c'est noir..." mais, heureusement, il y a de l'espoir pour Quincy Pierce qui voit sa vie bouleversée à la mort de sa fille aînée, Mandy. Et ce n'est que le début car le psychopathe qui cherche à lui nuire va lui en faire voir des vertes et des pas mures pendant 502 pages !!! Fausses pistes, retournements de situation, usurpation d'identité, tueries en tout genres..., il va falloir que Pierce ait le cœur bien accroché pour résister à tout ça. Heureusement, il y a Rainie à ses côtés pour l'aider et le soutenir.

Après Mary Higgings Clark, j'ai été contente de pouvoir quitter le monde des Bisounours et retourner dans la noirceur d'un thriller où l'action ne manque pas grâce à Lisa Gardner. Toutefois, j'ai trouvé que malgré un récit dense, plein de rebondissements et de suspense, il y avait quelques incohérences qui m'ont dérangée (sur des détails, certes, mais quand même...) et, surtout, j'ai pressenti l'identité du coupable assez rapidement en milieu d'histoire.

Pour conclure, je dirais que c'est un thriller plutôt agréable à lire même s'il ne révolutionne pas le genre.

Note : 3/5

Passage choisi : "Le chat prenait toujours le mulot dans sa gueule avant de le laisser s’échapper, et la malheureuse bestiole couinait jusqu’à ce que ses forces l’abandonnent. À la fin, le mulot finissait invariablement par se laisser faire, parce qu’il était plus facile de mourir que de vivre. Une manière pour la nature de faire preuve de miséricorde vis-à-vis des plus faibles."

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article