"Dans la chaleur de l'été" de Vanessa Lafaye

Publié le par Nathalie

"Dans la chaleur de l'été" de Vanessa Lafaye

Je ne sais pas vous, mais moi, j'adore les surprises !!! Donc, quand un soir, en rentrant du boulot, j'ai ouvert ma boîte aux lettres et suis tombée nez à nez avec une enveloppe bulle format livre, un sourire s'est affiché sur mon visage las. Je n'attendais aucune livraison "livresque" donc c'est fébrilement que j'ai arraché la bande adhésive pour découvrir le mystérieux contenu : "Dans la chaleur de l'été", le premier roman d'une auteure américaine, Vanessa Lafaye, paru le 19 mai 2016. Ça tombait bien, ma PAL commençait à ressembler à un finaliste de Koh-Lanta, question épaisseur. Merci les éditions Belfond pour cet envoi inopiné mais apprécié. ;-)

4ème de couv' : "Inspiré de faits réels, et notamment de l'histoire de l'ouragan le plus puissant jamais recensé en Floride, un premier roman impressionnant. Portée par une tension permanente, une histoire de passion et de survie, dans un Sud rongé par le racisme.

Depuis le départ de Henry en 1917 pour les tranchées françaises, Missy Douglas n'a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l'enfer et erré en Europe, Henry est de retour à Heron Key. Mais si l'homme n'a plus rien du garçon désinvolte de l'époque, la ville, elle, n'a pas changé : les Noirs subissent une ségrégation d'une violence inouïe. Parqués dans un camp insalubre, Henry et ses camarades vétérans cristallisent les plus grandes craintes et les plus folles rumeurs.
La tension monte encore d'un cran lors des célébrations du 4 Juillet. Là, sur une plage scindée où Noirs et Blancs sont dûment séparés, les festivités vont bientôt prendre une tournure tragique : la femme d'un notable blanc vient d'être victime d'une attaque sauvage. Un nom est sur toutes les lèvres : Henry.
C'est alors qu'éclate le plus terrible des ouragans. Dans une ville en plein chaos, Missy va tout tenter pour retrouver l'homme qu'elle aime
."

Grâce à "Dans la chaleur de la nuit", j'ai découvert deux choses : le destin peu enviable des vétérans américains à leur retour au pays après avoir vécu l'enfer dans les tranchées européennes, et l'histoire de l'ouragan le plus puissant ayant eu lieu en Floride et ses conséquences terribles pour la population.

En plus, Vanessa Lafaye nous entraîne à suivre la vie de Missy, Selma, Mama, Henry, Hilda, Doc et les autres, des personnages attachants qui font face à la pauvreté, au racisme, au mépris, mais qui n'en sont pas moins plein de joie de vivre et d'espoir. J'ai beaucoup aimé lire ce livre qui est fluide, instructif et riche en péripéties et émotions. Au-delà du pan historique et météorologique, on suit une intrigue avec un véritable suspense. Même si l'histoire n'est pas forcément des plus originales, les descriptions de Vanessa Lafaye nous plongent véritablement au milieu du cyclone ou sur le bord de la plage, un soir de fête nationale, dans une petite ville où règne la ségrégation raciale.

Note : 4/5

Passage choisi : "L'air très humide lui donnait la sensation d'avoir les poumons gorgés d'eau, comme lorsqu'on se noie. Une brise légère agitait un instant le linge suspendu au fil, puis les vêtements retombaient mollement, épuisés par l'effort. Malgré la chaleur, ils ne séchaient pas. Les orages quotidiens ne faisaient pas baisser la température, ils transformaient juste l'endroit en étuve. On va finir par cuire tout vifs, songea Missy, comme ces énormes crabes dans leur bassine remplie d'eau de mer, qui attendaient le soir qu'on les plonge dans la marmite."

Publié dans ROMANS DU MONDE

Commenter cet article