"La fille dans le rétroviseur" de Linwood Barclay

Publié le par Nathalie

"La fille dans le rétroviseur" de Linwood Barclay

De Linwood Barclay, j'ai déjà lu "Contre toute attente" (Ici) et "Crains le pire" (). Aussi, quand j'ai reçu un message des éditions Belfond me proposant de découvrir le dernier roman de l'auteur canadien, en avant-première, j'ai sauté sur l'occasion.

Cal Weaver, ex-flic devenu détective privé dans la bourgade de Griffon, rentre chez lui un soir quand une lycéenne, Claire, lui demande de la déposer chez elle. Sachant le danger qu'il peut y avoir à laisser monter une jeune fille dans sa voiture, il hésite. Finalement, quand cette dernière lui dit avoir connu Scott, son fils récemment décédé dans de mystérieuses circonstances, il se laisse fléchir et accepte. C'est pour Cal le début des ennuis car, le lendemain, l'adolescente, fille du maire de la ville, semble avoir disparu et il est le dernier à l'avoir vu en vie.

Des flics ripoux, un maire aux mœurs légères, un trafic d'alcool, une adolescente assassinée, un beau-frère antipathique, une femme en deuil, le conducteur d'un pick-up noir et un vieil homme paralysé, voici les principaux personnages qui vont croiser la route de Cal en lui faisant vivre les heures les plus mouvementées de sa vie.

"La fille dans le rétroviseur" est un polar agréable et assez rythmé pour soutenir l'intérêt du lecteur. Je ne considère pas Linwodd Barclay comme un "créateur de frissons" à l'égal d'un Stephen King, d'un Franck Thilliez ou d'une Karine Giébel, mais je dois dire que si l'on cherche de l'action, un peu de suspense, une histoire qui tient la route, sans tomber dans le sanglant et l'épouvante, on trouve tout cela chez M. Barclay. J'ai lu le roman sur le week-end et j'ai trouvé cette lecture bien sympathique au milieu des éclaircies, entre deux averses pascales.

Note : 3,75/5

Passage choisi : "Il y a eu une époque où je croyais naïvement être un homme honorable. Je croyais avoir des idéaux, que mon comportement était régi par un ensemble de principes élevés. Mais en prenant de l'âge, on commence à se rendre compte que chaque jour qui passe est fait de compromis. Et que contourner les règles ne vous empêche plus de dormir."

 

Publié dans Linwood Barclay

Commenter cet article

Cécile Pouet 30/03/2016 11:07

Merci pour cette chronique. C'est un auteur que je ne connais pas mais je dois admettre que le résumé et ta chronique de "La fille dans le rétroviseur" me tente vraiment :)

Nathalie 30/03/2016 16:22

Je l'ai découvert par hasard en étant sollicitée par les éditions Belfond il y a qqs années. J'ai eu l'occasion de le rencontrer lors d'un salon littéraire et j'ai acheté un 2ème livre que j'ai encore plus apprécié. Et me voici au 3ème roman... ;-) Il me fait un peu penser à Harlan Coben dans son style d'histoires... Ça se lit bien, rapidement et ça permet de faire une pause sympa dans un quotidien parfois morose... Bonne lecture !!! :-)