"L'homme qui disparaît" de Jeffery Deaver

Publié le par Nathalie

Jeffery Deaver est un écrivain américain de romans policiers connu notamment pour les enquêtes de son héros récurrent et paraplégique Lincoln Rhyme, et dont la 1ère aventure, "Le Désosseur", a été portée à l'écran avec Denzel Washington et Angelina Jolie dans les rôles principaux.

"L'homme qui disparaît" (parution en poche : 2007 - 608 pages) est le cinquième opus des enquêtes du couple Rhyme et Sachs. Si vous aimez le suspense, les rebondissements, les fausses piste qui égarent le lecteur et la magie, vous allez apprécier ce roman rythmé et bien ficelé.

4ème de couv' : "New York est le théâtre de meurtres étranges, qui ont tous un point commun : la méthode utilisée pour tuer les victimes semble s’inspirer de numéros célèbres mis au point par de grands maîtres de l’illusionnisme et du cirque. Comment identifier le meurtrier puisque c’est justement un manipulateur, expert dans l’art du transformisme, toujours prompt à endosser une nouvelle apparence, et d’une agilité physique diabolique ? Le défi est majeur pour le couple d’enquêteurs exceptionnels que sont Lincoln Rhyme, pourtant cloué sur son lit de paraplégique, et sa compagne, la perspicace Amelia Sachs, aidés par Kara, une jeune magicienne surdouée. Sauront-ils le relever ? Un thriller redoutable, qui plonge le lecteur dans les coulisses fascinantes du monde de l’illusion."

Voici une histoire prenante et passionnante dans l'univers de l'illusion. L'auteur nous entraîne dans le sillage d'un meurtrier diabolique qui est un maître de la manipulation. On est ballotté dans tous les sens, on passe son temps à suivre des pistes qui mènent à un cul-de-sac et, pourtant, on en redemande car c'est fluide et rythmé. En plus, on en apprend beaucoup sur le monde de la magie car le roman est bien documenté.

Par ailleurs, cette lecture m'a fait découvrir le personnage de Lincoln Rhyme qui est un enquêteur comme je les aime, croisement entre Poirot et Columbo, car il fait avant tout fonctionner ses petites cellules grises pour résoudre une enquête. Il forme un duo très sympa et qui fonctionne bien avec Amélia Sachs qui lui sert de bras et de jambes sur les scènes de crime.

Note : 4/5

Passage choisi : "Et tout ce qui concerne le futur n’est qu’imagination. Dans les deux cas, il s’agit d’une illusion : les souvenirs ne sont pas fiables et nous nous contentons de formuler des hypothèses sur l’avenir. La seule réalité, c’est donc l’instant présent – qui oscille constamment entre l’imagination et le souvenir. Alors, vous voyez ? La plus grande partie de notre vie n’est qu’illusion."

"L'homme qui disparaît" de Jeffery Deaver

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article

mimi 10/01/2016 18:12

Belle citation qui en dit long...

Nathalie 10/01/2016 18:51

Merci ;-)