"Mazel Tov !" de Alain Ilan Chojnow

Publié le par Nathalie

Paru le 13 octobre 2015 chez Lemieux éditeur, "Mazel tov !" de Alain Ilan Chojnow est un "polar existentiel", 1ère aventure du détective privé Sam Brown, en 256 pages.

4ème de couv' : "Samuel Bronstein, qui préfère se faire appeler Sam Brown, se rêve détective privé intrépide dans une ville comme Paris. Son univers se teinte de tradition yiddish un brin exotique, mais aussi de fantaisie et d’angoisse toutes personnelles.
Pour l’instant, notre enquêteur a deux clients, l’un qu’il va d’ailleurs mettre longtemps à rencontrer car le second lui pompe toute son énergie. Madame Schwartz, en effet, lui a confié une enquête inhabituelle : son mari, dont le passé est obscur, est-il juif ou non ? Et au fond, Sam Brown, lui, qui est-il vraiment ? Une enquête empoisonnée en cache une autre
…"

Prenez un détective privé qui travaille avec sa mère, ajoutez une mère juive très mère juive, une cliente à la beauté troublante et aux motifs troubles, un SDF anglais qui va devenir assistant sur l'enquête, un client mystérieux qu'il est difficile de rencontrer, des questions existentielles sur le judaïsme, secouez, touillez, laissez mijoter. Ajoutez une bonne dose d'humour, un zeste de tendresse, du suspense et un brin d'action et vous obtenez un polar très sympa, délirant et loufoque.

J'aime beaucoup le personnage de Samuel Bronstein alias Sam Brown (ça fait plus détective privé !). Perdu entre une mère étouffante, un fils en demande d'affection et des enquêtes pas toujours faciles au sein de la communauté juive, ce héros est touchant et amusant à la fois.

Note : 4/5

Passage choisi : "Derrière ma porte fermée ("occuped"), je me fis le plus discret possible. Je me mis en apnée et me confondis avec la couleur du carrelage suivant la méthode bien connue de la décomposition des atomes par pression intérieure. J'entendis l'intrus faire quelques pas, trébucher et jurer. En yiddish. C'était Elle, ma mère. J'aurais voulu ne pas être là. Je fis un effort pour parvenir à la désintégration totale. Ce n'était pas la peine. L'instinct maternel était le plus fort, cette sorte de sixième sens pémonitoire, à moins que ce fût l'odeur."

 

"Mazel Tov !" de Alain Ilan Chojnow

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article

NaNy 14/12/2015 16:18

Hello !!!
Voilà une bonne idée que de me le prêter !

Nathalie 14/12/2015 16:55

Quand on connaît ses saints (seins ?!) on les honore, non ??!! ;-) J'avais anticipé ta demande... Bizzz

Calou 14/12/2015 08:44

"Je me mis en apnée et me confondis avec la couleur du carrelage suivant la méthode bien connue de la décomposition des atomes par pression intérieure." Excellent, rien que cette phrase en introduction donne le goût de lire cet ouvrage !
bises et à bientôt si Dieu ????? le veut ! ! !

Nathalie 14/12/2015 11:04

Cette phrase est en fin d'ouvrage mais je l'ai trouvée assez représentative de l'humour (juif ?!) du personnage et de son auteur. Je le monte au 25... d'ici 1 ou 2 jours dont tu devrais pouvoir l'y trouver lors de ta venue ;-) Bizz et à très vite bien sûr