"La Mémoire des Murs" de Tatiana de Rosnay

Publié le par Nathalie

Voici un petit roman offert, cet été, par le Livre de Poche lors de l'achat de deux livres de cet éditeur. Je l'ai trouvé dans la pile des lectures qui attendaient tranquillement ma grand-mère et comme j'ai aimé plusieurs romans de Tatiana de Rosnay, dont le fameux "Elle s'appelait Sarah" (ici), je n'ai pas hésité. Peut-être aurais-je dû...

Pour sa nouvelle vie de femme divorcée sans enfant, Pascaline emménage dans un charmant deux-pièces pour lequel elle a eu un véritable coup de cœur. Rapidement, elle se sent oppressée dans sa chambre, à la limite du malaise. C'est alors qu'elle apprend qu'un meurtre épouvantable a eu lieu dans son appartement, meurtre perpétré par un tueur en série. La voilà qui cherche à en savoir plus...

Je n'ai absolument pas aimé ce livre que je trouve très glauque alors que je trouvais l'idée de départ intéressante (la mémoire des murs, des lieux). J'ai éprouvé un malaise grandissant, au fur et à mesure des chapitres, car Pascaline fait preuve d'une curiosité malsaine, morbide, dans la manière dont elle s'intéresse à l'histoire de "son" meurtre. En plus, la façon dont sa mère lui révèle, comme ça, sans que rien n'amène vraiment à cela, une anecdote de son enfance en rapport avec ce qu'elle vit, me semble très capillotracté. J'ai donc été déçue mais comme j'ai appris que c'est ce livre qui a inspiré Tatiana de Rosnay pour son histoire de "Sarah", je me dis que c'est un mal pour un bien...

Note : 1,5/5

Passage choisi : "C’était triste. Mais il n’y a pas de mots pour désigner une femme qui a perdu un enfant. Orpheline, pour celle qui perdait ses parents. Mais dans l’autre sens, ça ne marchait pas. Le terme n’existait pas. Pourtant, dans la vie, ça existait."

"La Mémoire des Murs" de Tatiana de Rosnay

Publié dans Tatiana de Rosnay

Commenter cet article