"Autobiographie d'une Courgette" de Gilles Paris

Publié le par Nathalie

Il y a un peu plus d'un an, j'ai lu "Au pays des kangourous" de Gilles Paris (ici) et j'ai apprécié. Donc, lorsque je l'ai rencontré à "Saint-Maur en poche" dernièrement, j'ai eu envie de découvrir un autre de ses ouvrages. Mon choix s'est donc porté sur "Autobiographie d'une Courgette", son deuxième roman, paru en 2002 et adapté pour la télévision en 2007 sous le titre "C'est mieux la vie quand on est grand".

Tout comme dans "Au pays des kangourous", le narrateur de ce roman est un petit garçon de 9 ans. Prénommé Icare, il est surnommé Courgette par son entourage. Son père étant "parti faire le tour du monde avec une poule" et sa mère ayant été tuée accidentellement, l'enfant est confié à un foyer et à des "zéducs". Naïf, un brin rêveur, Courgette va lier de nombreuses amitiés et va nous faire découvrir son quotidien avec son regard d'enfant.

Touchante, cette histoire est une plongée dans le monde des orphelins. Le ton du narrateur et ses expressions très enfantines (peut-être un peu trop parfois pour un enfant de 9-10 ans !) vous plongent directement au sein de l'univers de Courgette, gamin au début de vie pas simple et qui pourtant s'accroche à ses rêves, à ses espoirs.

C'est un joli conte philosophique que cette "Autobiographie d'une Courgette".

Note : 3.75/5

Passage choisi : "Les adultes, des fois, ça dit des trucs stupides à cause de la peur qui leur dévore le coeur. Ils feraient mieux d'écouter le silence."

"Autobiographie d'une Courgette" de Gilles Paris

Publié dans Gilles Paris

Commenter cet article