"Les Suprêmes" de Edward Kelsey Moore

Publié le par Nathalie

En juin dernier, je cherchais un cadeau pour l'anniversaire d'une amie. La sachant grande lectrice, j'ai aussitôt pensé à lui offrir un livre. Comme elle apprécie particulièrement la littérature américaine, je me suis rendue dans ma librairie fétiche, L’Éclectique, afin de demander conseil à Graziella. Je lui ai demandé quelque chose de récent (avril 2014) et de surtout pas "prise de tête". Elle m'a proposé 2 ou 3 titres mais c'est sur "Les Suprêmes" que j'ai jeté mon dévolu. Mon cadeau a fait mouche, à tel point que devant les compliments fait sur ce livre je me suis dit qu'il fallait que je le lise à mon tour. Je l'ai donc emprunté à celle à qui je l'avais offert quelques mois plus tôt. C'est ce que je surnomme un "livre-boomerang" ! ;-)

Les Suprêmes, c'est un groupe de 3 amies afro-américaines, Odette, Clarice et Barbara Jean. Elles se sont connues dans les années 60 et restent inséparables malgré tout. Malgré les infidélités d'un mari, la mort d'un fils, la maladie, les secrets et les non-dits. Entre rire et larmes, elles ont su rester soudées au fil des années. Entre commérages et confidences, elles ont su affronter les aléas de la vie.

C'est un beau roman (316 pages) sur les relations humaines, sur le sens de l'amitié, celui de l'amour, mais c'est également une vision de l'Amérique profonde des années 60 à nos jours, avec un zoom sur le racisme et les difficultés des minorités. Tour à tour raconté par Odette ou par un narrateur extérieur, cette histoire est très bien écrite. Les trois personnages de femmes sont magnifiquement bien choisis et superbement racontés. On s'y voit, que ce soit chez Big Earl le dimanche matin après l'office ou bien au mariage bling-bling de la pauvre Sharon. Vivement la suite !!!

Note : 4,5/5

Passage choisi : "Je suis née dans un sycomore. C'était il y a cinquante-cinq ans, et cela fit de moi une célébrité locale. Mais pas pour longtemps. Quelques mois après ma naissance, deux autre fillettes, qui devinrent par la suite mes meilleures amies, naquirent dans des circonstances qui banalisèrent quelque peu mon arrivée rocambolesque."

"Les Suprêmes" de Edward Kelsey Moore

Publié dans ROMANS

Commenter cet article