"Au pays des kangourous" de Gilles Paris

Publié le par Nathalie

"Au pays des kangourous" est le troisième roman de l'écrivain français Gilles Paris. Ce roman a été publié en 2012 aux éditions Don Quichotte et il est ressorti en version poche il y a peu chez J'ai Lu. Cette histoire émouvante a su toucher les lecteurs puisque le livre a reçu divers prix littéraires lors de sa sortie.

Simon est un petit garçon de neuf ans qui vit avec son père, écrivain, et une mère très absente puisque travaillant pour une firme de yaourts en Australie. Un matin, il découvre son père dans le lave-vaisselle. Celui-ci va mal. Des larmes coulent de ses yeux sans que Simon ne comprenne pourquoi le regard vert feuille de son papa a tourné au gris. Il appelle Lola à la rescousse, cette grand-mère un peu fantasque qui s'habille en multicolore et fait tourner les verres avec ses copines "les sorcières". Lola va se charger de faire soigner son fils et de s'occuper de son petit-fils. Simon va alors chercher à comprendre ce qu'on lui cache. S'évadant à travers ses rêves, il va petit à petit approcher la réalité, se faisant aider dans sa quête par la mystérieuse Lily, petite fille aux grands yeux violets.

Gilles Paris raconte l'histoire d'une dépression vu par les yeux d'un petit bonhomme de neuf ans. Il y met beaucoup de sensibilité et une bonne dose d'humour. J'ai trouvé le début un peu déstabilisant avec le papa coincé dans le lave-vaisselle (est-ce vraiment possible si on n'est pas contorsionniste ?) mais je me suis vite attachée à Simon qui est un enfant craintif au sens d'analyse très aiguisé. Il est balloté dans un monde d'adultes et de non-dits mais ressent et comprend bien des choses. Le personnage de Lily apporte également une touche de mystère à cette jolie histoire qui m'a fait penser à celles écrites par Barbara Constantine.

Note : 3,75/5

Passage choisi : "Ce matin, j’ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j’ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d’hier soir. J’ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m’a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout replié sur lui-même. Et je ne sais comment il a pu rentrer dedans : il est grand mon papa."

"Au pays des kangourous" de Gilles Paris

Publié dans Gilles Paris

Commenter cet article